Pourquoi le poids n’est pas le plus important ?

Le poids, si important lors d’un régime ?

Qui n’a jamais tenté de se lancer dans un régime d’amaigrissement ? On pense souvent que le plus important lorsque l’on veut s’amincir c’est de bien contrôler son poids. Alors on se pèse, on se repèse, et ce encore et encore, tous les jours. Mais poser nos pieds sur la balance ne doit pas devenir une obsession. Pour beaucoup, cela devient un rituel, un réflexe qui est pourtant contre productif et peut mener à de graves erreurs nutritionnelles et affecter la santé.

 

Le poids et l’IMC : deux indicateurs

De manière générale, lorsque l’on commence un régime d’amaigrissement, on a recours à deux mesures pour vérifier la progression physiologique de l’état nutritionnel. Le poids (ou plutôt notre masse), et l’indice de masse corporelle noté IMC que l’on obtient en divisant le poids par la taille au carré.

Un petit exemple pour les moins doués en maths. Une personne pèse 70kg pour 1m65, on obtient donc 70/1,65² ≈ 25,71. Si l’on se réfère à la classification traditionnelle, cette personne entre alors dans la catégorie « surpoids ».

CatégorieIMC
Maigreur< 18,5
Normal18,5 à 24,9
Surpoids25 à 29,9
Obésité> 30
Obésité massive> 40

Mais qu’en est-il vraiment ? Peut-être sommes nous en présence de quelqu’un de très sportif doté d’une importante masse musculaire. Peut-on alors vraiment dire qu’elle est en surpoids ?

Le poids n’est pas égal à la masse grasse

On comprend assez vite les limites de ces deux indicateurs que sont le poids et l’IMC. Personne ne peut affirmer avec exactitude la proportion de tissus adipeux, de muscles ou d’hydratation qui sont perdus à l’issu d’un régime.

Par conséquent, tenir compte uniquement du poids ou de l’indice de masse corporelle risque de conduire à des erreurs qui affecteront très souvent le métabolisme ou provoqueront le redoutable « effet yo-yo ». C’est par exemple le cas si la perte de muscle est importante, lorsque l’on suit un régime trop agressif, trop restrictif.

 

L’importance d’être suivi par une diététicienne-nutritionniste

Pour déterminer le pourcentage des masses graisseuse, hydrique et musculaire, il est nécessaire de réaliser des consultations de suivi régulièrement durant la diète. Par ailleurs, la masse osseuse peut également être vérifiée, même si en moyenne elle varie peut et se situe entre 4 et 5% du poids.

Pour conclure, lorsque l’on suit un régime amaigrissant, il est bien évidemment important de contrôler son poids. Mais c’est aussi valable pour une prise de masse : il est très facile de tomber dans des erreurs nutritionnelles basiques. Que ce soit pour perdre ou gagner du poids, il faut cependant être suivi par un professionnel en nutrition pour privilégier sa santé avant tout.

 

Victoria YARANGA

Nutritionniste Formatrice Diététicienne
Fermer le menu